Test: Vase Genapart 2 couleurs, en ABS


L'objet de ce test est notre vase construit sur le profil de notre logo, en 2 couleurs. Celui-ci présente la difficulté d'avoir une première couche délicate à faire tenir sur la durée de l'impression, car son périmètre est constitué de formes en pointes de couleurs alternées. 

Ces pointes sont plus sensibles au refroidissement et donc au décollement, d'autant que la matière choisie est de l'ABS, et que pour obtenir des pointes bien nettes dans les formes en hélice, la ventilation a été utilisée. La colonne de purge et la coque de protection sont elles aussi potentiellement sujettes au décollement du fait de leur hauteur.

Voici les éléments à prendre en compte pour optimiser l'adhérence des éléments:

 

Le plateau

Le plateau doit avoir une faible sensibilité aux variations de température. Une baisse de quelques degrés, même pendant très peu de temps, entraine une rétractation qui peut être fatale. Il faut pour cela que le plateau ait une masse suffisante pour emmagasiner la chaleur nécessaire pour ne pas être trop influencée par la ventilation. Cette masse doit lui permettre de ne pas avoir de chute brutale de température entre les zones impactées par la ventilation et la zone de mesure. Elle doit aussi permettre un transfert continu de chaleur à la matière en contact avec le plateau sans lui faire perdre plus de quelques degrés.

 

La température du plateau

Pour une adhérence optimale, la matière doit être maintenue à une température proche de sa transition vitreuse. Cette zone représente le passage entre l'état solide et l'état caoutchouteux. À cette température, quand la matière est collée à son support, un écart de température n'engendre que peu d'effort de rétractation, ce qui ne sollicite pas trop l'adhérence.

Pour le PLA celle-ci varie en fonction de ses additifs, généralement entre 60* et 70°. D'où un choix courant à 65°.

Pour l'ABS elle varie entre 105° et 115°, même si souvent, 85°/90° suffisent, ici, pour optimiser l'adhérence de notre impression soumise à la ventilation, la température du plateau a été fixée à 110°

 

Les paramètres de la première couche

La température de la première couche doit être suffisamment élevée pour permettre au plastique d'adhérer au substrat utilisé, ici 240° avec de la laque. La couche de laque doit être fine. La hauteur de la première couche ne doit pas être trop fine pour conserver une certaine rigidité, elle doit avoir un débit suffisant pour bien combler l'espace entre la buse et le plateau et avoir ainsi une bonne pression d'application, mais sans créer de surépaisseur. La vitesse doit être réduite, car cela permet de maintenir la pression et la température plus longtemps, ce qui améliore le lien avec la laque.

 

Pour augmenter la tenue de la colonne de purge et de la coque de protection, un bord à été ajouté à leur base (brim) de 5 couches.

 L'impression ne représente pas de problème en elle même. Dans notre test la ventilation aurait pu être réduite, l'ABS se solidifie plus vite que le PLA. Dans le cas d'une impression 2 couleurs, la ventilation permet de rigidifier rapidement les formes fragiles, mais a l'inconvénient de réduire l'adhérence des couleurs entre elles. Pour améliorer ce collage, il faut légèrement les faire se chevaucher (overlap). Cette option est rarement présente concernant les parcours de couleurs composées. Pour le réaliser, vous pouvez appliquer un décalage de maillage du modèle dans un logiciel de modelage. Pour ceux qui ont Simplify3D, il faut détourner l'utilisation de la fonction "Dimentional Adjustement" pour élargir de quelques centièmes de millimètres le parcours, qui viendra de ce fait chevaucher le parcours limitrophe. Attention, allez-y très doucement. Par exemple, un décalage de 0,05mm provoquera un chevauchement de 0,1, ce qui représente 20% de la largeur de la matière déposée par une buse de 0,4.

 

Pour finir, on regrettera l'impossibilité, dans Simplify3D, d'ajouter une rétractation lors des déplacements entre le plot de purge et la coque, ce qui génère des fils.



L'ABS a l'avantage de permettre le lissage de l'impression par une exposition à la vapeur d'acétone, dont vous pouvez voir le résultat du test ci-dessus. L'aspect, bien que perfectible, est correct, et les couleurs n'ont pas "bavé" l'une sur l'autre malgré le traitement.



Matières: ABS
Fichier couleur 1 Genapart Vase color 1
Fichier couleur 2 Genapart Vase color 2
Trancheur Simplify3D
Hauteur 130mm
Diamètre de buse 0,4mm
Longueur fil / volume 43,78m /  105,2 cm3
Temps d'impression 9h34
Température Plateau 110°
Adhésion plateau Laque
Température première couche 240°
Température d'impression 220°
Hauteur couches  0,20mm
Couches solides extér 3
Couches solides sup 3
Couches solides inf 3
Vitesse de base 80mm/s
Vitesse exter 40%
Vitesse 1 ère couche 40%
Vitesse remplissage solide 80%
Déplacements 120mm/s
Sens de remplissage des couches Exter => inter
Motif de remplissage Rectiligne
Remplissage 10%
Brim (bord) 5 lignes sur 5 couches
Pilier de purge extrudeurs 15 x 15
Type de bouclier contre le suintement Contournement
Support Non
Ventilation 1 50% à partir de 4mm
Ventilation 2 75% à partir de 16mm
Ventilation 3 100% à partir de 62mm
Réglage temps mini par couche 8 secondes
Rétractation impression 1mm
Rétractation changement de tête 3mm


Écrire commentaire

Commentaires : 0